On peut avoir une conviction, et cependant donner toute sa place à celui qui ne pense pas comme nous.

L’Islam assure une liberté complète dans le dialogue interreligieux, qu’il encourage et soutient.

L’Islam demande aux musulmans de faire preuve de sens critique et de rationalité dans ce dialogue.

Ils doivent développer des thèses convaincantes et opposer l’argument à l’argument, la preuve à la preuve.

Le Coran affirme ainsi :

« Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les hommes) à (suivre) la voie de ton Seigneur, et discute avec eux de la meilleure façon. » (Coran, 16, 125)

Le Coran dit encore en s’adressant aux croyants :

« Et ne discutez avec les gens du Livre (1)que de la meilleure façon. » (Coran, 29, 46)

Interpellant les tenants des autres religions, le Coran les invite à renforcer leur argumentation :

« Dis : « Donnez votre preuve, si vous êtes véridiques ! » » (Coran, 2, 111)

Et encore :

« Dis : « Avez-vous quelque science à nous produire ? » » (Coran, 6, 148)

Toujours ouvert au débat constructif, le Coran développe de cette façon une véritable pédagogie du dialogue, ou les hommes sont amenés à faire le meilleur usage de leurs facultés intellectuelles. Il ne s’agit jamais d’imposer de façon dogmatique un argument d’autorité et de maintenir son interlocuteur dans l’ignorance, mais bien plutôt de libérer la conscience humaine par un raisonnement individuel et volontaire.

Cependant, le Coran va plus loin encore : il engage ainsi les non-musulmans au dialogue en leur laissant supposer qu’il n’affirme pas de façon absolue détenir la vérité, alors que ces derniers seraient nécessairement dans l’erreur :

« Dis : « Qui vous nourrit du ciel et de la terre ? » Dis : « (C’est) Dieu. Et c’est nous ou bien vous qui sommes sur une bonne voie, ou dans un égarement manifeste. » » (Coran, 34,24)

En d’autres termes, ces versets devraient faire réfléchir les musulmans qui assènent leurs vérités de manière péremptoire, et dont tout le discours consiste à dire :

« Nous sommes dans la vérité et vous êtes dans l’erreur. Point. » Une lecture attentive du Coran montre beaucoup plus de nuances.

La Révélation appelle à la réflexion et au dialogue en laissant le soin aux individus – et en toute liberté – de se forger une opinion sur une question ou sur une autre. Continuellement, le Coran s’adresse à l’être humain pour réveiller sa conscience et son esprit critique.

Nous vous invitons à examiner soigneusement les sources de votre connaissance avant de vous former une conclusion ou une image de l’islam.

Et nous vous proposons de découvrir ensemble quelques aspects de l’esprit de tolérance et de dialogue dans les sources fondamentales de cette religion.

Le dialogue dans le Coran

« Islam » signifie littéralement à la fois

« soumission » à Dieu et « paix ».

La tolérance religieuse a toujours été pour l’Islam une loi de vie nécessaire qui ne peut être négligée sous peine de mettre la société en grand péril.

L’Islam proclame que toute l’humanité ne forme qu’une seule grande famille. L’origine de tous les peuples est une, puisque tous les êtres humains ont été créés d’une seule âme. Dieu dit dans le Saint Coran :

« O humanité, vénérez votre Seigneur-Gardien Qui vous a créée d’une seule Personne, Qui a créé celle-ci d’une même nature que Lui et en a formé sa compagne et de ces deux êtres a fait sortir tant d’hommes et de femmes ». T.C., Sourate 4, (Les Femmes), Verset 1.

Comme tous les peuples font partie d’une même famille, l’Islam insiste sur la nécessité d’une égalité et d’un respect absolus entre tous les êtres humains. Dans le Saint Coran, Dieu s’adresse à toute l’humanité dans ces mots :

« O humanité ! Nous vous avons créée d’un seul couple, d’un homme et d’une femme. Nous vous avons répartis en nations et tribus afin que vous vous connaissiez les uns les autres. En vérité, le plus digne devant Dieu est celui d’entre vous qui est le plus droit. » T.C., Sourate 49, (Les Appartements Privés), Verset 13.

Le dialogue interreligieux est une des conditions de la paix.

Le dialogue interreligieux est une nécessité pour chaque religion. La mondialisation des échanges met les diverses religions au contact les unes des autres et ce phénomène s’amplifiera dans les années à venir,

Ce n’est que dans le respect de l’autre et de sa liberté que le dialogue peut exister et s’épanouir ; il ne s’agit pas seulement de tolérance mais de respect, c’est-à-dire de l’acceptation de l’autre tel qu’il est, dans sa foi et ses convictions, et de la reconnaissance de l’autre.

Cependant il ne saurait y avoir de reconnaissance sans connaissance, connaissance de sa propre identité et de celle de l’autre.

Pour être efficace le dialogue doit s’étendre sur plusieurs niveaux et doit être pratiqué avec franchise sans ménagement ou courtoisie.

Et je termine par le verset qui dit :

« Si Dieu l’avait voulu, Il aurait fait de vous une communauté unique. Il ne l’a toutefois pas fait, afin de vous éprouver en ce qu’Il vous a donné » (Cor. 5/48).

Et Dans Un Hadithe:

D’après Abou Darda (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit « Certes le jour de la résurrection Allah va ressusciter des gens avec une lumière sur leurs visages, ils seront sur des minbars de pierres précieuses. Les gens les envieront bien qu’ils ne soient ni des prophètes ni des martyrs ».
Un bédouin tomba à genoux et dit: Ô Messager d’Allah! Décris les nous afin que nous les reconnaissions.
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Ce sont ceux qui s’aiment pour Allah, ils sont de tribus différentes, de pays différents, ils se regroupent pour le rappel d’Allah ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par les Savants).

« le rôle de la mosquée dépasse le cadre de la prière ;elle représente pour les musulmans le coeur de la vie sociale.
Elle est à la fois lieu de méditation et de recueillement, mais aussi lieu d’éducation et d’enseignement, lieu de rencontres, d’échanges, de dialogue et de rapprochement entre les communautés.
C’est un facteur incontournable de cohésion sociale,de solidarité et de fraternité.»

بسم الله الرحمن الرحيم

الحمد لله و الصلاة و السلام على من لا نبي بعده

Nous prions Dieu tout puissant d’agréer ce modeste travail et d’en faire profiter de la lumiére qu’il contient tous ceux qui s’y intéresseront, c’est l’audient l’audient et l’omniscient.

خير الناس أنفعهم للناس
Fraternellement, l’Equipe Bismillah Ar Rahman Ar Rahim